Station de métro "Madouce"

Mardi 8 septembre 2015, le centre de ressource « Amazone », en collaboration avec la STIB (société de transport intercommunaux de Bruxelles) et la Région de Bruxelles-Capitale ont présenté les résultats d’une enquête sur la place des femmes dans l’espace public, et notamment les transports.
Elle révèle que les femmes et les hommes ont des usages différents des transports en commun. Par exemple, les femmes font d’avantage de « trip chaining », consistant à multiplier les arrêts du trajet pour se rendre dans des endroits multiples (travail – bureau de poste – boulangerie – école – domicile). De plus, elles sont moins présentes lors des heures de pointe car davantage employées à temps partiel. Les femmes interrogées ont également exprimée leur vision d’un transport idéal, avec beaucoup de place et de luminosité, afin d’en améliorer le confort et le sentiment de sécurité.
Pour conclure l’enquête de manière symbolique et artistique, la station de métro Madou a été rebaptisée « Madouce » et 4 portraits d’habitantes de la commune de Saint-Josse-ten-Noode, réalisés par l’artiste Nora Theys et affichés en grand sur les murs du métro, ont été inaugurés par le ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet et la Secrétaire d’État bruxelloise pour l’Égalité des chances Bianca Debaets.

Les résultats de l’enquête sont disponibles sur le site d’Amazone : https://www.amazone.be/spip.php?rubrique355&lang=fr

Conception

 

Lieu

Belgique – Bruxelles

Objectifs

Le projet a pour objectif une meilleure prise en compte de la place des femmes dans les transports publics.

© Amazone